Liège, petits commerces contre grande ville



Cité ardente et ville d’action, Liège réserve beaucoup de surprises aux commerçants et à leurs clients. Surtout pour les plus petites enseignes telles que Coco Bijoux qui s’est vu contraint de fermer rue du Pot d’or, mais aussi son voisin, le traiteur italien Il Peperone.

Ces activités, qui font pourtant tourner la ville, n’ont pas l’air d’être encouragées. Alors j’écris, car je soutiens ces petits commerçants ! Et aussi parce que les cornets de pâtes d'Il Peperone étaient vachement bons ...


Entrée

José a 56 ans et vient d’Espagne. Son rêve d’enfant était de devenir gendarme, mais il a accompli son rêve d’adulte en devenant ce qu’il est aujourd’hui ; traiteur. Sa provenance laisse à penser qu’il vous cuisinerait des tortillas ou des tapas mais ce passionné prêche plutôt pour les pizza et pasta !

C’est, en effet, la cuisine italienne qui l’a conquis. Cette cuisine, il l’apprend depuis l’âge de 15 ans et baigne dedans car c’est une histoire de belle-famille. Parents et beaux parents vivaient ensemble et avaient un potager où ils cultivaient tout eux- mêmes. C’est donc grâce à eux qu’il a appris la cucina italiana. Ne dit-on pas que la passion et l’expérience sont la meilleure école ?


Cet homme de métier et de terrain avec 38 années de carrière à son actif, a une spécialité ; les pâtes. Et quelles pâtes ! Dans chaque plats vous retrouvez une touche de soleil ainsi qu’une présentation digne de la gastronomie française pour un rendu et un goût authentiques. Chez Il Peperone, vous choisissez et José fait le reste. 


Chez moi c’est le plaisir des yeux puis des papilles !

Sous ses airs d’Etchebest, cet homme qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense, se cache un homme drôle et très proche de ses clients avec qui vous passez toujours un bon moment.




Plat

Il Peperone ça veut dire poivron, José a choisi le rouge car il est moins amer que le vert et le jaune, et sa couleur fait penser à l’Espagne, olé ! Mariné, grillé, on le retrouve d’ailleurs beaucoup dans ses préparations ou la présentation de ses plats. Ce qui l’inspire c’est son ressenti et ses envies m’a t’il dit, mais les émissions comme Top Chef lui donnent pas mal d’idées comme la déclinaison de la tomate fraiche par exemple. Chez José, il n’y a pas de carte à table, et ça fait 12 ans que ça marche aussi spontanément pour le plus grand plaisir de ses clients !

D’ailleurs qu’y a t’il à la carte ?

Des pâtes of course, c’est ce qu’il préfère cuisiner ! Mais aussi des pizzas, des sandwiches, des arancinis (boules de riz italiennes), des lasagnes, ... Tout fait maison et sur place, « Comme dans un vrai restaurant, sauf que tout doit être prêt à 10h du matin ! » souligne José en riant. 

Chaque jour vous découvrirez un large choix, jusqu’à 6 à 8 sortes de pâtes par exemple ! Pour les cannellonis et les lasagnes maison, c’est entre 12 et 15 platines tous les jours, en fonction de la demande.

Ce qu’il ne faut pas manquer : Sa somptueuse lasagne 4 fromages avec 4 sortes de fromages italiens différents. Quand il la prépare, ce mordu de fromage fond littéralement et cette fan attitude déteint sur tous ceux qui y goûtent, nous n’y avons pas échappé non plus à vrai dire ... Keur avec les doigts !




Dessert

Le 31 mars José a quitté la Rue du Pot D’Or à contre coeur car les loyers sont trop chers et les charges excessives. Tout cela n’était visiblement pas dans ses plans lorsqu’il s’est installé à Liège il y a maintenant 12 ans, un premier avril ...
Mais aujourd’hui, ce n’est pas une blague. Et c’est donc fidèle à lui même que ce restaurateur a réouvert son enseigne, non pas le premier mais ce 2 avril ! Selon lui, c’est un mal pour un bien car la rue n’amenait plus les clients dont il avait besoin et il est prêt à repartir du bon pied en déménageant Avenue Maurice Destenay, 8 non loin de la place des Carmes où une clientèle l’attend déjà.





Au nouveau « Il Peperone », quelques changements sont à constater, exceptés les horaires qui resteront les mêmes; de 10h à 18h, du lundi au samedi et le panel de choix quotidien.
1. Il n’y aura plus de restauration en salle, cependant une dizaine de mange-debout sont installés pour le confort des pastivores !
2. Possibilité de payer par Bancontact, Mastercard et tickets restaurant.
3. Accès au Wi-fi gratuit sur une durée de 30 minutes.
4. Les prix sont revus, il y a des ristournes et des cartes de fidélité.
5. Et... Tadaaaaam José se met à la page, rien que pour nous, en collaborant avec Deliveroo ! À partir de mai, vous pourrez profiter de ses concoctions à la maison !

Il parait même que José « frais, dispo, bronzé et prêt à cuisiner ! » a réservé à ses 100 premiers clients « un cornet acheté + une cannette offerte » à la rentrée ... Mais je ne vous ai rien dit ...

Toutes les infos sur la page Facebook d'Il Peperone
Ou Avenue Destenay, 8
Ou encore sur un site Web qui ne va pas tarder ... Que de réjouissances !


C’était les récits d’une fana de pâtes, c’est tout pour moi !

Texte + Photos : Marine
Photo de couverture : Olivier Zenglein

1 commentaire

  1. C'est même l'avenue Maurice DestEnay ;-)
    Répétez après moi : Destenay, Destenay, Destenay.

    RépondreSupprimer