Avoir « Lau » à la bouche, ou comment redéfinir le plaisir


Si, comme nous, vous êtes à l’affût des dernières nouveautés de notre jolie Cité, vos regards se sont très certainement déjà posés sur la devanture de Lau, la nouvelle sandwicherie fine et table d’hôtes fraîchement installée Rue de la Casquette.

Mais si vous hésitiez encore à y entrer, laissez-nous vous aider à trancher. Parole de Boulettes, il n’a suffi que d’un petit tour pour faire de Lau notre nouveau nid tout désigné, l’endroit douillet où se réfugier alors que novembre s’installe, et avec lui le froid hivernal.

Planning monstrueux pour Halloween ardent

HelloGiggles


Pluie, brume, grisaille, potirons en tous genres adossés aux fenêtres, nuit noire qui rode déjà au réveil et dès le retour du boulot, pas de doute... la fête des morts approche !

Bien qu'originaire du folklore celtique, Halloween est également fêtée chez nous depuis presque une trentaine d'années, de plus en plus et de différentes façons. Aujourd'hui, Halloween ce n'est plus uniquement l'occasion pour les enfants de récolter des bonbons (et de jeter des sorts), c'est aussi l'opportunité pour tout un chacun, à tout âge, de célébrer cette fête particulière, à sa manière.

Notre cité, à la renommée pourtant si vivante, prévoit, par ailleurs, de se donner des allures de ville fantôme les prochains jours grâce aux nombreuses sinistres activités proposées. Nous, Boulettes, revêtues en citrouilles pour l'occasion, sommes allées fouiner dans les catacombes pour vous dénicher un programme machiavélique !

Escapade à Tournai : des adresses branchées aux classiques revisités


Tournai est l’une des plus anciennes villes de Belgique.  Avec sa cathédrale classée à l’UNESCO et son fameux beffroi, cette ville majestueuse peut se targuer d’avoir un patrimoine culturel plus qu’impressionnant. Pour autant, est-ce une destination de choix pour un week-end dépaysant ? Et en particulier, pour une bande de jeunettes en goguette ? Ne pas quitter le pays et prolonger l’été à Tournai : défi accepté ! 

10 choses que vous avez toujours voulu savoir sur les Grignoux





Les Grignoux, disons le d'emblée, on les aime d'amour. La programmation, le velours des sièges, le côté indé, on aime tout. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne s'est jamais posés quelques questions à leur sujet... et aujourd'hui, enfin, on a les réponses ! 

Plan à trois avec Juliette Armanet + bavardages avec Sandor au Reflektor



Mardi 17 octobre il y avait un chouette concert, ou plutôt deux au Reflektor. Alors nous y sommes allés, avec de très bonnes intentions.
 Il faut dire qu’on l’a adoré, l’album de Juliette Armanet. Cette fille a réussi à remettre la variété française au top de la musique et ça c’est vraiment cool. Parce qu’entre les vielles gloires qui sortes des « best of » et la grosse soupe qui passe à la radio, il est difficile de trouver un artiste actuel qui crée de bonnes chansons, léchées et entêtantes. 
Nous sommes arrivés un peu avant l’horaire établi, et nous avons bien fait de traîner pour quelques Martini/tonic avant d’arriver, les concerts étaient décalés. 
Nous commandons des bières.

Des centaines de films que j’aime | PART. IV (2012-2017)


Last but not least : on clôture aujourd'hui la série des centaine de films qu'Astrid aime, avec le quatrième et dernier épisode bien ancré dans ces dernières années. Et ça tombe bien parce que plus ça va, plus on a envie de se blottir chez soi bien calé dans le canapé pour affronter l'automne/le froid/le noir, en lançant sur la TV une des petites pépites que la cinématografille a dégoté pour nous. Et ne plus sortir avant d'avoir tout (tout) regardé.

Me too, deux mots pour reprendre le pouvoir


Quand l'affaire Harvey Weinstein a éclaté, j'ai rien dit.

Voyage gustatif au Grand Café de la Gare



Qui n'est jamais passé devant la baie vitrée du Grand Café de la Gare, pressé d'attraper son train ou de rentrer après une longue journée ? Et qui ne s'est jamais dit "tiens, ça a l'air pas mal, il faudrait que j'essaie". Il y a quelques jours, on s'y est attablés, et on a été plus que charmés. 

Un jeudi soir qui hésite entre l'automne et l'hiver, à l'heure où la gare des Guillemins retrouve un semblant de calme et où l'on n'y retrouve plus que quelques navetteurs de retour d'une journée à rallonge. On est ici suite à l'invitation de Pierre, fraîchement promu manager de ce Grand Café à la croisée des chemins (de fer, hu hu hu) et on ne compte pas bouder notre plaisir. D'ailleurs, ça tombe bien, tout, des assiettes canailles aux cocktails à la carte invite à la gourmandise. Mais d'abord, l'apéritif.

Marie Lovenberg – La nana qui loue de la magie sur-mesure


Toutes les Boulettes du monde ont forcément rêvé, au moins un jour, de porter une robe de princesse. Une princesse tout droit sortie de Gatsby le Magnifique, une survivante des années '70 ou carrément une mariée fabuleuse, des tas de princesses sont possibles, pour habiller vos royales silhouettes. Et si on vous disait que, depuis quelques mois, un paradis de belles tenues de qualité sont disponibles sans se ruiner ? Marie Lovenberg nous a ouvert son atelier rempli d'amour et de bijoux à porter, même pour quelques heures.

Babillages ardents : Liège racontée par ses visiteurs Erasmus


Aujourd'hui très populaire, l'Erasmus, programme d'échange d'étudiants entre les grandes écoles européennes, est pratiqué par un grand nombre d'entre nous avec comme destination fétiche : l'Espagne. Il faut dire que le soleil, la plage, le farniente et l'étude d'une langue ''caliente'', ça fait rêver ! Toutefois, nous avons tous déjà entendu des accents chantants valser à nos oreilles dans les couloirs de nos bâtiments scolaires, en nous baladant gaiement dans le centre-ville ou en nous rendant à une soirée au Cadran. C'est bien normal, car Liège est également une destination Erasmus de choix ! Près de 5000 étudiants ont quitté leurs cocotiers natals l'année dernière pour venir étudier sur nos terres (glaciales) !
Les Boulettes mènent l'enquête, quelle est la raison de leur séjour chez Tchantchès et Nanesse, en sont-ils plutôt repartis convaincus ou déçus ? Voici les témoignages d'étudiants de tous horizons pour répondre à nos questions.

Création(s) féminine(s) : le festival Voix de Femmes lève le camp


Faites le test : prenez n’importe quelle affiche de festival, musical ou pas, comptez les artistes femmes programmées, puis comparez au nombre d’hommes. On prend les paris sur un chiffre dérisoire ? Des grands rendez-vous ciné aux évènements de bande-dessinée, on en entend de plus en plus parler : où sont les femmes dans le milieu artistique ? Elles sont partout et pourtant, si peu visibles. Il n’y a pas de secret, si elles prennent moins de place dans les programmations culturelles, ce n’est certainement (évidemment !) pas par manque de talent, mais plutôt dû aux relents sexistes, parfois même inconscients, d’une société qui en est encore bien gangrénée.

Pour contrer cette déplorable sous-représentation féminine, il existe heureusement des initiatives plus que salutaires. Qui en plus de lutter à leur échelle, parviennent à nous faire découvrir des artistes exceptionnelles venues de tous les horizons. Et c’est avec beaucoup de fierté qu’à Liège, on peut compter sur le festival Voix de Femmes pour proposer un rendez-vous qui réussit ce pari avec brio.

Bol d'air au R Hotel


L'air de rien, les vacances d'été sont déjà un souvenir lointain.
On a repris le chemin du bureau et du métro boulot dodo. Au lieu de décompter les jours jusqu'au prochain séjour, on vous donne une piste pour vous échapper du quotidien, à quelques kilomètres de la Cité Ardente, pour une mise au vert, entre copines (mais vous pouvez le remplacer en version en amoureux, en solo, en mère-fille ou père-fils ou mère-fils père-fille, bref, vous avez compris vous partez avec qui vous voulez !).


On vous emmène découvrir le R-Hotel, qui a eu la gentillesse de nous inviter à tester son établissement pour un programme mélangeant détente, plaisir gustatif chez Umami, et vélo, grâce à Bicylic.
Il est situé au pied de La Redoute, la célèbre côte de la course cycliste Liège-Bastogne-Liège. Est-ce que ça implique qu'on devienne des bêtes de cyclisme ?

Une pause café & shopping comme chez soi dans le cadre cosy de La Maisonnerie

Au commencement était l'Office Café, un pay-per-minute comme aux States pour accueillir les créatifs en manque de socialisation et les étudiants à la recherche d'un lieu branché pour étudier. Le tout, avec une réserve de café illimitée. Aujourd'hui, l'Office fait peau neuve et accueille la sélection déco et lifestyle pointue de La Maisonnerie. Visite guidée. 

Baie vitrée, parquet, matières naturelles et accueil chaleureux : la Maisonnerie a beau être en plein coeur de la cité ardente, elle est une incarnation des plus réussies de la philosophie hygge venue du froid. Nullement étonnant quand on sait qu'Alice et Thomas, duo à la vie comme à la ville, se sont laissés inspirer par l'esthétique scandinave, piochant une sélection d'objets et de mobilier parmi les créateurs nordiques. Le résultat : une boutique-café belle comme une planche d'inspiration Pinterest, et un rêve devenu réalité pour Alice.

Des croquettes craquantes et un concours à croquer


Dans la famille, on est plutôt des bonnes fourchettes. La faute à nos parents, qui nous ont inculqué dès notre plus jeune âge le goût des bonnes tables, qui leur avait lui-même été transmis par mes infatigables gourmets de grands-parents maternels. 

Peu importe l'occasion, grande ou petite, nos réunions de famille riment toujours avec un apéro, brunch, ou resto, et cet été, on avait pas mal de choses à fêter. Et c'est comme ça qu'un dimanche d'août où le soleil avait daignée pointer le bout de son nez (ils ont été rares cet été) on s'est retrouvés attablés dans le jardin, à savourer le beau temps et les savoureuses croquettes artisanales d'Arthur, Loïc et Quentin. Parce que oui, on en parle beaucoup des hipsters qui abandonnent le droit pour devenir fleuristes, ou de ces ingénieurs commerciaux qui se reconvertissent dans le métier artisanal hype du moment, mais à Liège, excusez du peu, on a deux gourmets qui ont décidé de créer leur marque de croquettes gourmandes.