Featured Posts

Les Fugueurs du Livre : Salon de la petite édition



Ces samedi 3 et dimanche 4 décembre se tenait au Grand Curtius la 4e édition des Fugueurs du Livre, un salon qui présente chaque année pas moins d'une cinquantaine de petites maisons d'éditions atypiques venues de Paris, Marseille, ou encore Bruxelles. Toutefois, nous, on a évidemment voulu mettre en avant nos spécialistes du livre liégeois ; de quoi réjouir les publivores locaux !

Nous avons rencontré quatre éditeurs bien différents qui nous ont parlé de leurs initiatives, de leurs projets à venir (soyez attentifs, il y a quelques bonnes adresses et dates à chopper!) et qui nous ont même parfois donné des idées cadeaux pour les fêtes.

Mise en lumière: Pholien Jadot, designer allumé




Le design, depuis quelques années, c'est devenu autant une affaire de noms que d'idées.
Des noms propres passés dans le langage familier: Le Corbusier, Alessi et cie étant devenus plus que des patronymes, des synonymes d'objets.
Et puis il y a les noms communs, ceux qui créent dans l'ombre, et dont les créations méritent pourtant tout autant une mise en lumière, surtout quand, comme Pholien Jadot, ils créent des luminaires.

On a craqué pour ses lampes, son approche de la création, et sa vision du design sans prétention: une bouffée d'air frais sur la scène du design belge, dont certains feraient bien de s'inspirer.
Portrait d'un autodidacte de talent qui fait danser la lumière.

Délices festifs : un chalet 100% Liégeois au village de Noël


En ce jour de Saint-Nicolas, quoi de mieux que de vous parler de notre coup de cœur liégeois ? Certes, durant la saison des fêtes, des pop’up stores* qui fleurissent, des sapins hypra décorés, de notre cité illuminée, notre cœur a sans doute tendance à s’emballer à chaque coin de rue. Du coup, cette fois-ci, c’est au détour d’un coin de chalet que notre cœur dodu a une fois de plus fondu ; parce que le Chalet 100% liégeois, c’est évidemment l’incontournable de ce mois.

* on vous en reparle d'ailleurs très vite !

The Bukowskies : voix rauques et rythmes ardents



La première fois que j'ai entendu parler de Florence, tous les prérequis pour un conditionnement positif réussi étaient réunis. On était à Imsouane, en train de se régaler de fruits de mer après être allés surfer, et le beau-frère de Florence nous a dit qu'elle lui avait déjà parlé de Boulettes à la liégeoise, et que c'était chouette.
Inutile de dire que depuis, chaque fois que je vois apparaître un message d'elle, je suis transportée en bord d'océan, les cheveux au vent, et je suis toujours inclinée à répondre "oui".

Comme quand elle m'a demandé si ça me disait d'écouter le nouvel album de son groupe, The Bukowskies, qui sortait hier Brown Brown à la Galerie Yoko Uhoda.

J'ai cliqué play sur I Feel Hate, et ça m'a claqué en plein visage: le coup de foudre instantané, la honte de ne pas les avoir découverts avant, l'envie d'écouter toutes leurs chansons, de les voir en concert, la fierté de se dire qu'on a des talents pareils à Liège. Et comme ils sont Liégeois, en plus, ils sont super sympa.

Rencontre avec les Bukowskies, leurs voix rauques, leurs clips sexy, et ces rythmes rock et sulfureux qui vont réchauffer vos nuits d'hiver.

Coup de coeur au carré dans la Boutique C2


Depuis la mi-octobre, une nouvelle enseigne a vu le jour dans la –on ne peut plus à la pointe– Rue Souverain Pont.
Fini le temps de l'ambiance coupe-gorge et des détours destinés à éviter cette rue liégeoise, désormais, elle compte parmi les zones les plus branchées de notre Cité Ardente. On vous rappelle d'ailleurs que c'est là qu'on y trouve Wattitude et son nouveau Wattitude Kid's, Ma Ferme en Ville, l'Office Café, le coiffeur Ersatz, Di Vintage, l'atelier de Laura Malherbe et d'autres enseignes canons.

C2, conjugaison des initiales Célia + Claire au carré (Exposant talent) est une boutique aux airs tantôt scandinaves, tantôt corner-shop made in Anvers, tantôt boutique branchée de Barcelone.
Un mix pointu de marques danoises, suédoises, américaines et belges, se dressent fièrement sur les étalages de l'enseigne. Elle est le fruit du savant mélange des compétences de Célia, qui a longtemps travaillé dans la vente et qui est spécialisée dans le textile, et de Claire, architecte d'intérieure qui aime dénicher des objets uniques et partager ses connaissances. Elles se sont rencontrées durant leur parcours professionnel, et on décidé, au nouvel-an 2016, d'unir leurs forces pour créer leur magasin. Ah ! La magie des nouvelles années qui commencent et des projets qu'elles font fleurir !